VOTE | 133 fans

#606 : Le dilemme de Nick

 

Nick est dans une impasse car il est désespérément amoureux de Franky.
Il n'a pas d'autre choix que de l'accepter comme une simple amie et rien de plus, malgré le fait que son amour pour elle devient de plus en plus important chaque jour. Quand Matty refait surface, il est toujours autant amoureux de Franky et a besoin de l'aide de Nick pour quitter le Maroc et revenir à Bristol. Toujours aussi Loyal, Nick essaie de mettre ses sentiments envers Franky de côté et décide d'aider son frère. Déchiré entre son amour, sa loyauté envers son frère et sa peur de la confrontation, Nick perd le contrôle de sa vie malgré lui. Il doit faire face à cette situation et découvrir ce dont il est réellement capable.

En plus :

> Captures de l'épisode

Popularité


3 - 2 votes

Titre VO
Nick

Titre VF
Le dilemme de Nick

Première diffusion
27.02.2012

Première diffusion en France
28.10.2013

Vidéos

Trailer (VO)

Trailer (VO)

  

Extrait (VO) - The Rules

Extrait (VO) - The Rules

  

Photos promo

Nick et Franky

Nick et Franky

Alex

Alex

Une jeune fille attire l'attention de Nick

Une jeune fille attire l'attention de Nick

Nick fait une rencontre

Nick fait une rencontre

Le DJ de la soirée

Le DJ de la soirée

Nick et Alex

Nick et Alex

Nick

Nick

Diffusions

Logo de la chaîne E4

Grande-Bretagne (inédit)
Lundi 27.02.2012 à 00:00
0.45m

Plus de détails

Ecrit par : Geoff Bussetil
Réalisé par : Jack Clough

L'épisode commence dans un bar, les jeunes sont assis avec un homme bizarre, à qui Franky fait croire qu'elle a une maladie. L'homme semble marcher, et eux s'amuser comme des fous. Franky et Nick rentrent en vélo de la soirée lorsqu'il se met à pleuvoir à grosses gouttes. Franky invite Nick à patienter chez elle. Il découvre sa chambre, et Franky se change, dos à lui, la tension est palpable. Ils s'assoient, discutent et fument, puis Franky demande à Nick de partir.

Le matin, Matty appelle Nick sur son ordinateur et lui demande de l'aider à rentrer du Maroc, en payant une grosse somme d'argent à un homme manifestement douteux connu sous le nom de The Doctor.
L'endroit où travaille ce docteur est évidemment malfamé - un endroit appelé "Hammer & Tongs» - et il demande Nick un supplément de £ 1.000.

En cours de chimie, la tension est palpable entre Nick et Franky quand ils doivent travailler ensemble pour leur cours de chimie.

Durant la soirée, au bar, Nick est tendu. Il a l'occasion de discuter avec Alex qui lui parle de ses plans culs et de son site de rencontre. Puis une jeune fille parmi les gens qui dansent fixe Nick intensément, et après réflexion, il la rejoint, danse avec elle. Le lendemain, ils se réveillent dans son lit, elle le fixe et semble croire qu'ils vont sortir ensemble. Franky sonne à la porte, Nick descend et elle lui dit qu'elle voudrait s'excuser. Mais la jeune fille descend les escaliers, en tenue légère, Franky la voit et son regard change. Elle garde son sang froid et se détourne de Nick, et part.

Nick reçoit un nouvel appel de Matty. Il décide de voler le compte en banque de son père pour aider son frère. Il se rend à nouveau chez le docteur, qui lui demande toujours plus d'argent. De retour en soirée, Nick se décide à en parler à ses amis mais Mini l'insulte, disant qu'elle ne comprend pas comment il est capable d'en parler devant Rich. Dégoûté, Nick va dans les toilettes et commencent à se droguer, quand Franky le rejoint. Ils discutent, elle lui dit qu'elle refuse qu'il soit amoureux d'elle, qu'elle n'est pas le genre de fille à tomber amoureuse, tous les deux pleurent. Elle part, en sortant Nick croise Alex qui embrasse un garçon, il s'approche d'Alex et l'embrasse aussi. Franky observe la scène.

Nick se rend à nouveau chez le docteur, mais les choses se déroulent mal et il finit plaqué au sol et menacé. Il rentre chez lui et Franky le rejoint devant sa porte. Elle lui propose de l'argent, en précisant qu'elle veut l'aider lui et pas Matty mais Nick refuse, surtout que le docteur lui a volé son argent dans un autre but qu'aider Matty. Elle rentre chez lui, et un peu plus tard, ils sont dans le lit de Nick, en train de s'embrasser et font l'amour, différemment de ce qu'a connu Franky avant. Ils prennent un bain tout en continuant à parler.

Plus tard, alors que Nick est resté dans la salle de bain et sourit à son reflet dans le miroir, Matty appelle Nick sur son ordinateur. Franky s'approche de la webcam, assez pour que Matty puisse la voir et remarquer qu'elle porte la chemise de son frère, et elle raccroche, tandis qu'on voit le regard effaré de Matty.

[Précédemment :

JOSIE : Si ton frère te contacte, viens me voir et j'appellerai la police pour toi.

NICK : Je viens juste de parler à Matty. T’es en train de le torturer. Ecoute, t'es sa petite amie.

FRANKY : Putain je suis la petite amie de personne, d'accord ?

NICK : Il n'a plus que nous maintenant.

FRANKY : Non, Nick, il n'a plus que toi.

FRANKY : Tu penses que l'accident était de ma faute, pas vrai ?

MINI : Qu'est ce qui va pas avec toi, bordel ?

MECS : Allez!

FRANKY : Tu crois faire quoi, putain ?!

NICK : Te sauver le cul !

FRANKY : J'ai pas besoin d'un putain de sauveur!

FRANKY : Amis, alors ? Parce que j'en aurai bien besoin d'un.

NICK : Qu'est ce que tu me fais, Franky ?]

 

HOMME : Eh bien, voila la théorie. Mais, je ne suis pas d'accord. Bien sur, ce que je veux dire c’est : pourquoi deux formes apparemment opposées ne peuvent-elles pas fusionner, hein ?

FRANKY : Absolument. Dites-m'en plus.

HOMME : Les vieilles frontières sont comme, complètement obsolètes. C'est le moment pour... un échange productif. Tu vois ce que je veux dire?

FRANKY : C'est fascinant.

HOMME : Oh, c'est ce que Ctrl.Alt.Country signifie. La productivité. J'ai hâte que vous l'entendiez.

FRANKY : Moi aussi.

HOMME : Donc, heu, Neil, êtes-vous quatre... ?

NICK : Nick.

HOMME : Bien sur. Etes-vous quatre couples ?

FRANKY : Oh mon dieu, non. Heu... Non, j'ai une très... rare maladie. C'est, heu... un vagin cadenassé.

NICK : Elle est, heu... onctueuse. Comme... Ken.

FRANKY : C'est un genre de membrane.

HOMME : Ken ?

FRANKY : Je sais.

ALEX : C'est tragique.

HOMME : Jésus. Tellement courageuse! Et bien je...Je ferai mieux d'y aller et... d'aller m'accorder.

LIV : Ils n'ont plus d'herbe, et ce sont des guitares. C'est le moment d'en faire un.

FRANKY : Laisse moi deux minutes. Il y a des gens vraiment ravagés dans cette maison. Les dépressifs, ceux qui ont des MST, somnifères, hormones de substitution, des putains de puissants antidouleurs. C'est incroyable.

ALEX : Ca a l'air dégueu.

FRANKY : Ça l'est. C'est le but. Ok. Faisons faire un tour à ce bébé.

HOMME : J'aimerai tous vous remercier pour partager ce moment avec nous.

LIV : Oh mon Dieu, tu déconnes.

HOMME : C'est une montagne digitale. ♪ Tear down the walls and let it. Tear down the walls and let it. Tear down the walls and let it. 'Tear down the walls and let it. Blend. Tear down the walls... Tear down. Tear down the walls... ♪

NICK : Oh mon Dieu, c'est idiot.

Franky : Cette musique est nulle.

HOMME : Cool, Neil !

LIV : On peut y aller maintenant ? Désolés. On doit y aller.

ALEX : Désolé, mec. T'es une merde.

NICK : Merde ultime.

 

ALEX : T'es sûre que c'est une bonne idée ?

LIV : Sois pas bête Franks. Tu ne peux pas voler comme ça.

FRANKY : Attendez juste une putain de minute. C'est pas du vol, mais un emprunt.

NICK : C'est vraiment cool, putain.

LIV : Bien joué. Super ! Alex, on y va. Je gèle.

NICK : Tu veux un petit coup par derrière ?

 

NICK : Ugh! Putain, t'es plus lourde que t'en as l'air !

FRANKY : C'est à cause de mes couilles hyper lourdes. Allez. C'est plus loin maintenant. Hey !

NICK : C'est à mon tour. Faisons le. Accroche-toi bien. Whoa !

FRANKY : Oh, putain ! Oh !

NICK : A bientôt !

FRANKY : Oh puis putain, viens !

NICK : Ok!

 

L’UN DES PERES  DE FRANKY : Hey! Franky ? C'est toi qui es rentrée ?

NICK : Cet endroit est génial !

FRANKY : C'est juste ma chambre. Mettons de la musique, ok ?

NICK : Bien sur.

FRANKY : Nick. Yeux tournés ?

NICK : Ouais. Putain !

FRANKY : Shh !

NICK : Oh !

FRANKY : Tu as encore un joint ?

NICK : Mm! C'est un peu humide.

FRANKY : Oh, ça survivra. Nick...

NICK : Quoi ? Franks...

FRANKY : Ne gâche pas tout.

NICK : Pourquoi ?

FRANKY : Parce que je peux pas, d'accord ?

NICK : C'est à cause de Luke, ou... ?

FRANKY : Non! C'est juste que je peux pas, alors laisse tomber.

NICK : Yeah, bien sur.

FRANKY : Ecoute, il ne pleut plus, alors... Peut être que tu devrais...

NICK : Yeah. T'as raison.

 

NICK : Uhh...

MATTY : (Via webcam) Nick ? Nick, tu peux...Tu m'entends ?

NICK : Matty ! Putain ! Tu... T'as pas l'air en forme!

MATTY : Bien sur que je ressemble à rien, putain. Ecoute, la connexion internet est merdique, je dois faire vite. Mec, je rente à la maison! Je reviens. Nick! T'as entendu ? Oh ! Tu peux te concentrer s'il te plait ? C'est important !

NICK : Je suis, je suis, j'ai juste...

MATTY : Ecoute, ça n'a pas d'importance. J'ai rencontré des gens, des mecs, et ils vont me faire rentrer cette semaine.

NICK : Comment ?

MATTY : Ils vont m'avoir un passeport, tout.

NICK : Wow. Et, et... c'est légal ?

MATTY : Qu'est ce que tu crois ? Putain, Nick, tu vas aller voir le mec et le payer ou non ?

NICK : Le payer ?

MATTY : T'as de l'argent?

NICK : Putain. Papa est parti en tournée. Il m'en a laissé un peu pour la maison.

MATTY : C'est un début, alors.

NICK : « Un début » ?! Combien il faut ?

MATTY : Ecoute, je t'enverrai l'adresse. Tu dois y aller aujourd'hui, Nick. Aujourd’hui. Ok ?

NICK : Je vais en cours.

MATTY : Bah rate les cours putain ! C'est important! Désolé.

NICK : Je vais trouver une solution. Bien sur.

MATTY : Et Franky ! Je dois lui parler. Dis lui que je reviens à la maison ! Dis lui que...

NICK : Je le ferais. Promis. Oh mon dieu ! Putain.

 

NICK : Merde. Je suis la... pour voir le docteur.

FEMME : Le docteur va vous recevoir. A l’étage.

 

NICK : Il y a quelqu'un ? Ah... Je suis Nick.

LE DOCTEUR : Assieds-toi, mon ami. Assieds-toi. Ton frère m'a dit que tu es plein de ressources. Cigarette ?

NICK : Non, merci, j'ai les miennes.

LE DOCTEUR : Prends une des miennes. Bois ! Cigarettes fortes, Nico... Pour les hommes forts. Es-tu un homme fort, Nico ? J'ai besoin que tu sois fort. C'est pas un jeu, mon ami.

NICK : Bien sur.

LE DOCTEUR : J'ai besoin de $2.000. En cash. Et j'en ai besoin demain.

NICK : 2 000 ?! Je... Je n'ai pas autant. J'ai... 700, peut être.

LE DOCTEUR : Range-moi ça. Non. Tu me donnes 2 000, et il a son passeport et le voyage. Tu veux que ton frère revienne, tu te débrouilles. Il pourrait être la en 3 jours. 3 jours. A toi de voir, mon ami.

 

PROFESSEUR : Magnésium, d'accord. Magnésium. Qu'est ce que l'on sait sur le magnésium ? Personne ? Super, ça marche, OK. Inertes par passivité. Ca se dissout dans l'eau de mer. Vous pourriez dire que c'est un minou.

NICK : Désolé, j'ai été retenu.

PROFESSEUR : Ca va, cool. Trouve ton binôme et assieds-toi. D'accord, ou en étais-je ?

FRANKY : Ça va ?

NICK : Bien, ouais.

PROFESSEUR : Oui, magnésium. Terne... inintéressant. Sans particularité... ou bien l’est-il ? D'une part, c'est le onzième élément le plus commun dans le corps humain. Il est forgé dans l'explosive agonie des supernova ! Est-ce que vous pouvez imaginer la puissance, la pure fureur de ce truc ?! Il te fait te sentir impuissant. Et pourtant, regarde ça.

FRANKY : T'es sur d'aller bien ?

NICK : J'ai dis que ça allait.

PROFESSEUR : Dans une couche d'oxydation grise, vous ne pourriez pas imaginer la fureur de son âme, jusqu'à ce que... vous la mainteniez sous pression ! Mettez vos lunettes !

FRANKY : Nick...

NICK : Je vais bien! Bordel !

FRANKY : Tes lunettes.

NICK : Euh... Ouais. Ok.

PROFESSEUR : Allumez vos feux ! Et... regardez. Vous voyez ? Son vrai aspect éclate grâce à la force des étoiles mourantes qui l'ont amené à la création ! Comme... de la putain de magie ! Ça, mes amis, c'est à l'intérieur de chacun de vous. Dans l'attente d'être libéré. Vous avez seulement besoin de l'étincelle ! Aah! Bordel !

 

FRANKY: Nick. Nick !

NICK : Quoi ?

FRANKY : Qu'est-ce qui va pas chez toi ?

NICK : Je vais bien, d'accord ?

FRANKY : Non, parce que c'est des conneries. Ecoute, je peux voir qu’il y a un problème...

NICK : Tu sais quel est le problème.

FRANKY : Ecoute...

ALEX : Bon, qui veut se défoncer ?

NICK : Quoi?

ALEX : Tu sais... La Caravane. Deux jours, un club, un DJ. Ca va être génial. Flangemeister va jouer 48 heures d'affilées. Ce sera, heu... légendaire. Je pourrais revenir?

FRANKY : Non. C'est bon. A plus tard.

ALEX : Alors?

NICK : Hein? On puis merde, allons nous défoncer.

ALO : Kapow! Kapow! Qui est prêt pour le Maître ?

 

LIV : Ok, donc les règles sont... Numéro 1, personne ne rentre chez soi.

NICK : J'en suis.

ALO : D'accord.

LIV : Numéro deux, on s'adapte les uns aux autres, verre pour verre, ligne pour ligne, herbe pour herbe.

NICK : Ca marche.

ALEX : Pas de drogues ici.

ALO : Tu vas te bourrer la gueule tout seul pendant 48 heures ?

ALEX : Je prévois quelques branlettes.

ALO : Cool.

LIV : Ok, tu optes pour les drogues, et toi pour les branlettes.

ALO : Je peux avoir les deux ?

LIV : Ouais, bonne chance alors! Numéro 3, tu vomis, pisses, chies ou te pollues d'une autre manière, tu perds.

ALEX : Ce n'est pas toujours une règle ?

LIV : Ferme la, Alex.

NICK : Qu'importe. Plus de verres, qui est partant?

ALO : Je suis un peu juste, mon pote.

LIV : Moi aussi. Peut être que la règle pour les  verres devrait être reconsidérée.

NICK : On s’en jaille. J’ai ça.

ALEX : Whow!

ALO : Putain! Où t'as eu ça?

NICK : C'est important ? ... ou tu veux te défoncer ?

ALEX : Un coup de main ?

NICK : Bien sûr. Définitivement.

ALEX : Alors ça va?

NICK : Parfait.

ALEX : Et, euh, toi et Franky tout à l'heure, c'était... ?

NICK : Rien,  exactement, ok ?

ALEX : Ok. Ça ne ressemblait pas à rien.

NICK : Hey, mec, tu me rends pas un coup de main.

ALEX : Si. T’as juste choisi de l'ignorer.

NICK : Ecoute, elle me rend un peu barge. Je fais avec.

SERVEUR : Une bouteille de champagne. £35.

ALEX : Je pige pas. Je veux dire que ça a l'air très... risqué.

NICK : Gardez la monnaie.

ALEX : D'après moi, tu ne devrais pas t'accrocher aux personnes. Tu les prends et tu les jettes. Tu sais, amuses toi, dis merci, et avance. Ici, regarde. Tous ces mecs, dans ce club, maintenant... Maintenant et je pourrai probablement les baiser.... tous. En fait, je vais le baiser lui, Maurice. Je vais juste appuyer sur 'poke' et... envoyé.

FRANKY : (Message à Nick) Où est-ce que t’es ? Tu vas bien ?

NICK : Ouais, ben, je n'ai pas cette application.

ALEX : Tu n'en as pas besoin. Allez. Regarde. Là. Elle. Bien foutue. Parfaite.

NICK : Putain, t'as raison. Souhaite-moi bonne chance.

ALEX : Tu n'en auras pas besoin, champion. Prends ce qui t’appartient.

MAURICE : (Message à Alex) Pas mon genre. Désolé !

ALEX : Conneries.

DJ : Ich bin Flangemeister. Je vais te baiser avec ma basse techno !

 

NICK : Oh, putain!

 

NICK : Ahh!

CARLY : Bonjour, la belle au bois dormant.

NICK : Bonjour. Qu'est-ce que tu fais ?

CARLY : Je te regarde dormir. J'aime ça.

NICK : OK. Depuis combien de temps t'es... levée ?

CARLY : Oh, je n'ai pas dormi. J'étais debout toute la nuit, à penser... penser, penser. A toi, moi, la vie. Ca sert à quoi, hein ?!

NICK : D'accord. Merde. Heu... Et bien...

CARLY : Je peux pas croire que c'est ta maison, ta chambre. C'est tellement... réel. Tellement normal.

NICK : Vraiment ? Où est ce que...?

CARLY : Tu sais, le pensionnat, la ferme, l'internat, la ferme. Blabla, putain de blabla !

NICK : Le pensionnat ? Dur.

CARLY : Ouais. J'ai été un peu, genre, suspendue. Un peu dans la merde. Je ne l'ai encore dit à personne, en quelque sorte. Je me suis enfuie. Hey, peut-être que je pourrais rester ici ! Je rigole.

NICK : Ouais, c'est marrant ! Pourquoi est ce que...?

CARLY : J'ai été suspendue ? Mon dieu! Maintenant, c'est une histoire. Whoa!

NICK : J'ai besoin d'aller aux toilettes...

CARLY : C'est sûr, il ne comprendra jamais, jamais vraiment. Pas avec Delia dans les parages. Putain de Delia et ses putains de seins en plastique et sa petite pute de chien. Désolée. C'est juste un peu... à vif... Tu vois?

NICK : Qui est Delia ?

CARLY : Passe la journée avec moi.

NICK : Mm...

CARLY : S'il te plait.

NICK : J'adorerais, mais...

CARLY : Oh, allez Nick. On pourrait tellement s'amuser. On pourrait prendre des drogues, de l'acide dans le zoo, baiser sur les montagnes. Allez! On peut faire quelque chose. Quelque chose que tu aimes. Un seul jour. S'il te plait !

NICK : Et bien, je... Je ferai mieux de...

 

NICK : J'arrive putain!

FRANKY: Hey.

NICK : Salut.

FRANKY : Je peux entrer ?

NICK : Quoi, maintenant?

FRANKY : Heu, ouais. Pourquoi est ce que tu deviens bizarre?

NICK : Je ne le suis pas. Je suis juste, heu...

CARLY : Nick?

NICK : Carly, Franky. Franky, Carly.

FRANKY: Salut.

CARLY : Qu'est-ce que tu fais ?

NICK : Rien. Juste... tu sais, parler.

CARLY : D'accord, tu es... ? T'es pas... ?

FRANKY : Non.

NICK : Non. Mon dieu, non !

CARLY : OK, donc, euh... Je vais...

NICK : Ouais, ben, merci pour ça.

FRANKY : Je vous laisse.

 

CARLY : Je pars.

NICK : Tu n'as pas à partir. Elle est juste...

CARLY : Non. Ecoute, Nick... Je vois bien que tu es à fond sur cette fille. Je suis pas stupide. Et elle est à fond sur toi.

NICK : Carly, attends. Merde !

MATTY : (Via webcam) Nick ? Nick, c'est toi ?

NICK : Ouais, mec. Comment ça va ?

MATTY : Tu l'as fait ?

NICK : Comment tu connais ce mec ? Il a l'air ravagé.

MATTY : Évidemment il est ravagé. C'est une situation foireuse.

NICK : Je sais, je sais, mais... Je ne crois pas que je lui fasse confiance. Il... Il est plutôt effrayant.

MATTY : Tu ne veux pas que je revienne ?

NICK : Bien sur que je le veux. Vraiment ! Mais il y a certaines personnes qui...

MATTY : Bordel, Nick. Pourquoi tu craches pas juste le morceau ? Les gens. Ils pensent que j'ai tué Grace. Bien, ils me détestent. Mais je n'ai pas tué Grace!

NICK : Je sais. Je sais.

MATTY : Tu l'as dis à Franky ?

NICK : Mec, elle t'a largué, ok ?

MATTY : Je sais. Mais je n'accepte pas ça. Tu comprends ? J'ai besoin d'elle, Nick, d'accord ? Tu dois lui dire ça. Tu sais quoi ? J'emmerde tout ça. Soit tu m'aides, soit tu m'aides pas. Fais tout ce que tu veux putain.

NICK : Matty...

MATTY : A plus, Nick.

 

HOMME : (Au téléphone) Composez votre numéro client. Merci. Attendez s'il vous plaît.

FEMME : Bonjour. Puis-je avoir votre nom s'il vous plait ?

NICK : Bonjour, je suis Léon Levan.

FEMME : Merci. Nous allons vérifier vos détails maintenant. Je pourrais entendre votre mot ou phrase inoubliable, s'il vous plaît, Mr Levan ? Vous l'avez ?

NICK : Bien sûr que je l'ai. C'est mon... mot de passe.

FEMME : Mr Levan ?

NICK : Siobhan. C'est Siobhan.

 

FEMME : 1 940.1 960.1 980. Et ça fait exactement £2.000.

 

LE DOCTEUR : Tu t'es bien débrouillé, mon garçon. C'est incroyable ce qui peut être réalisé quand on le veut vraiment.

NICK : Bien sur. Donc, heu...Et maintenant ? Est-ce que... ?

LE DOCTEUR : Ahahah. Tout en son temps, Nico. Patience. Nico, il y a eu quelques complications.

NICK : Complications ?

LE DOCTEUR : J'ai peur que nos tarifs aient augmenté. Il nous faut 1000 de plus.

NICK : Mais c'est tout ce que j'ai, et vous avez dit que...

LE DOCTEUR : Je dis beaucoup de choses. Puis ces choses changent. Comme quand j'ai dit à ma femme que je ne baiserais pas sa soeur. Mais c'est la vie.

NICK : Non! C'est des conneries! Je... Je veux mon argent. J'arrête.

LE DOCTEUR : L'argent est déjà transféré.

NICK : Transféré ? Putain, ça veut dire quoi ?

LE DOCTEUR : Ca veut dire que tu devrais t'asseoir.

NICK : Ecoute, mec, recule, ok ? Ah, putain !

LE DOCTEUR : La situation est ce qu'elle est, Nico. Maintenant, tu pourrais nous avoir de l'argent en plus, ou... Tu peux dire au revoir à ce que tu as déjà payé. Et à ton frère. Compris ?

 

ALO : (Au téléphone) Hé! Nickosaur!

NICK : Ah, putain... Vous êtes où ?

ALO : Encore ici, mec. Encore ici.

NICK : Encore où?

ALO : Le club, mon pote. 48heures. T'es un putain de tricheur ! Triche, triche, triche !

NICK : J'espérais pouvoir te parler, mon pote.

ALO : Toujours, mon pote. Descend, tout le monde est là. Ouais, mets en moi une.

NICK : Ouais. Mais mec...

ALO : Non, non, non. Un énorme. Oh, Nick descend. Wa-Hey-Hey ! Je t'entends pas, mon pote. Viens !

 

NICK : Donc on danse pas, alors ?

ALO : Monsieur Nick! T'as pu venir, mec.

LIV : Je danse depuis 18 heures. J'ai des ampoules.

ALO : Ouais, mon cul est tellement irrité. C'est douloureux.

MINI : Parlez pour vous. Nous, on vient juste d'arriver. Tu peux le voir parce qu'on ne sent pas comme des couilles.

ALO : Donc! C'est quoi le problème, mec ? Accouche. Tu m'as dis... que tu voulais parler?

NICK : Non, c'est pas le cas.

ALO : Si, tu l'as fait ! T'as dit : Je veux te parler. Oh allez! On est tous potes. Pas vrai ? On partage la richesse. Pas vrai ? Un problème partagé reste un problème...

MINI : Il ne veut apparemment pas en parler, espèce de Joey.

ALO : Ca va, mec ?

NICK : J'ai des problèmes.

RICH : Quelle sorte de problèmes?

NICK : Des types... Je dois du fric à des types.

LIV : Quel genre de types ?

NICK : Des mecs louches. C'est vraiment des putains de mecs louches. Je ne...l’ai pas. Pour Matty, pour un... passeport.

ALO : P... Pourquoi ?

NICK : J'ai donné deux mille et j'ai besoin de plus. Sinon...

MINI : Sinon quoi ? Alo a raison. Pourquoi ? Merde, pourquoi tu veux faire ça ?

ALO : Ce n'est pas ce que je voulais dire.

NICK : Parce que c'est mon frère, Mini.

MINI : Ton frère qui a tué Grace.

NICK : Va te faire foutre ! Il n'a pas tué Grace. Et comment le saurais-tu, putain ?

MINI : Bah, elle est pas là, bordel, si ?

LIV : Mini...

MINI : Et si tu donnais mille livres à Rich ? Hey, Nick ? On lui donne mille livres et il ramène Gracie? Ça te plaît, Rich?

RICH : Arrête, Mini. Juste arrête.

NICK : Rich, il ne l'a pas tuée.

RICH : Nick, je m'en fous. Et ça... Laisse moi juste en dehors de ça, d'accord ?

ALO : Écoutez, peut-être qu'on devrait tous se calmer, yeah ?

NICK : Et pour toi, Franky ?

FRANKY : Honnêtement ?

NICK : Ouais.

FRANKY : Il peut aller se faire foutre.

NICK : Bien, vous savez quoi ?! Allez vous faire voir, alors. Tous autant que vous êtes.

ALEX : Nick. Nick!

NICK : Quoi ?!

ALEX : Je pourrais peut-être aider.

NICK : Ouais ? Pourquoi t’arrêterais pas juste d'essayer de m'aider, ok?

MEC : Hey, mec, j'étais...

NICK : Recule, ok, mec ? Ahh!

FRANKY : Nick. Laisse moi entrer.

NICK : Qu'est-ce que tu fais ?

FRANKY : Tu fous quoi ?

NICK : Je me drogue. Ca a l'air de quoi à ton avis, putain ? Hey! Putain !

FRANKY : Pourquoi tu ne me l'as pas dit ?

NICK : J'arrive pas à croire que t'aies fait ça, bordel! Ne me pousse pas, Franky. Je jure que...

FRANKY : Je disais, pourquoi tu ne me l’as pas dit, putain ?!

NICK : Oh, tu t'en soucies, c'est ça ?

FRANKY : Je me soucie de toi, Nick.

NICK : Non, c'est pas vrai. T'en as rien à foutre de personne. T'es une tarée Franky. Tu ne lui as pas parlé pendant des mois. Il est ton petit ami putain !

FRANKY : Ah bon ?  C'est un putain d'égoïste foireux et peureux. Et t'es en train de le laisser te foutre en l'air encore une fois.

NICK : Je le dois.

FRANKY : Et ce sera toujours le cas.

NICK : Ouais. Ce sera toujours le cas.

FRANKY : Alors qu'est-ce que tu fous avec moi, Nick?

NICK : Tu sais quoi? Tu as raison.

FRANKY : Oh, c'est vrai, cours !

NICK : Je souhaiterais pouvoir! Mais je ne peux pas. Parce que tu es là. Et là. Une partie de moi donnerait n'importe quoi pour que tu disparaisses, pour que tu sois juste... partie. Mais c'est une minuscule partie. L'autre partie de moi... Mais l'autre partie de moi prendrait même ça, même ce putain de sentiment là, n'importe quel autre sentiment pour n'importe quelle autre fille. Parce que comparé à ça, je n'ai jamais ressenti une seule chose dans ma vie, bordel.

FRANKY : Tais-toi.

NICK : Je t'aime. Franky, c'est la vérité.

FRANKY : Ouais, et quand il reviendra?

NICK : Ca n’a pas d'importance, bordel. Rien n'en a. Parce que tu ne veux pas de moi ?

FRANKY : Non.

NICK : Tu mens.

FRANKY : Va te faire foutre !

MEC : Hé, qu’est ce que tu fais?

NICK : (À Alex) Je suis désolé, j'ai été con.

 

FEMME : Hey! Tu ne peux pas...

NICK : Où est mon putain d'argent ?

LE DOCTEUR : Je te l'ai dit, Nico. Tout a été pris en compte. La famille, Nico. Tu les protèges parce que tu es obligé. Mais c'est une faiblesse. Tous les hommes bons en ont.

HOMME : (En croate) Ca va?

LE DOCTEUR : Tout va bien, Savo. Dans un moment, Nico va sortir par cette porte. Et on ne va plus jamais se revoir. Pas vrai, Nico ?

 

FRANKY : Tu cherches ça ? Je peux entrer ?

NICK : Ouais, je suppose.

FRANKY : Tu vas bien ?

NICK : Pas vraiment.

FRANKY : Il m'a appelé six fois. Faut que ça s’arrête.

NICK : Pourquoi ?

FRANKY : Parce que c'est fini, Nick. Tout est là.

NICK : Où as tu eu ça ?

FRANKY : C'est une sorte d'héritage. C'est pour toi, Nick. Pas pour lui.

NICK : Ohh! Garde le. C'est une putain d'idée de merde, et je le savais. Et maintenant, je suis putain de certain qu'il ne va pas le supporter.

FRANKY : Merde. Qu'est ce que tu as fait ?

NICK : Ca n'a pas d'importance, Franks.

FRANKY : Qu'est ce que tu attends de moi, Nick?

NICK : Franky... Tu es la plus belle personne que j’ai jamais vue.

 

NICK : Alors, et maintenant ?

FRANKY : Peut être qu'on devrait juste en profiter.

NICK : Ca a l'air bien. Ca a l'air parfait.

 

MATTY : (Via webcam) Nick... ? Nick ? Franky ?

Kikavu ?

Au total, 18 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Lanna 
22.01.2020 vers 07h

idrialcest 
31.10.2018 vers 10h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

Natsu800 
09.12.2016 vers 12h

marie8383 
21.11.2016 vers 19h

France8181 
04.09.2016 vers 01h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Sortie UK | Pixie avec Sebastian De Souza

Sortie UK | Pixie avec Sebastian De Souza
Ce mercredi 23 octobre 2020, certaines salles de cinéma britanniques accueillent dans leur...

Kaya Scodelario castée dans le reboot de Resident Evil

Kaya Scodelario castée dans le reboot de Resident Evil
Alors qu'une série animée et une série live-action de Resident Evil sont prévues sur Netflix, Sony a...

Bon mois d'octobre avec Jessica Sula !

Bon mois d'octobre avec Jessica Sula !
C'est l'actrice Jessica Sula qui est à l'honneur sur le calendrier du mois d'octobre !  J'espère...

The Keeper avec Freya Mavor ce soir sur Ciné+ Emotion

The Keeper avec Freya Mavor ce soir sur Ciné+ Emotion
La chaîne Ciné+ Emotion vous propose ce soir à 22h30 le biopic The Keeper. Freya Mavor y incarne...

Les poings contre les murs avec Jack O'Connell sur OCS Choc

Les poings contre les murs avec Jack O'Connell sur OCS Choc
Ce soir, mardi 29 septembre, la chaîne OCS Choc diffuse à 23h10 le film de David Mackenzie, Les...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

mnoandco, Hier à 12:03

Un pt'tit clic pour départager les finalistes du concours A Discovery of Witches? Vous pouvez en profiter pour aussi commenter le nouveau design

stella, Hier à 12:07

Les forums du quartier OTH reprend vie. Un nouveau pendu et un nouveau survivor vous attend.

Aloha81, Hier à 16:52

Aloha ! Nouveau Survivor et sondage toujours en cours sur le quartier Magnum P.I. ! Bon week-end à tous !

Luna25, Hier à 19:01

Nouveaux duel, pdm et sondage sur le quartier Legends of Tomorrow !

Luna25, Hier à 19:02

Deux flics joués par Shemar Moore (S.W.A.T./Esprits Criminels) s'affrontent dans le duel, venez les départager

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site